Un panneau solaire qui fonctionnerait la nuit, est-ce possible ?

Aujourd’hui, les panneaux solaires ne peuvent produire de l’énergie qu’en journée, en effet ils ne sont pas encore adaptés à la nuit. Un projet est en cours, dans lequel les panneaux solaires pourraient fonctionner 24h/24.

Face aux nombreux changement climatiques, nous avons de plus en plus besoin de modifier nos habitudes de production énergétique. Voilà pourquoi les énergies solaires sont un problème inhérent pour la production d’électricité, car il ne peut fonctionner qu’en journée. Mais une invention pourrait révolutionner les panneaux solaires.

Des cellules « anti-solaires » ont été inventés, il s’agirait de cellules photovoltaïques aptes à produire de l’énergie durant la nuit. Le projet a pour but d’utiliser la terre comme source de chaleur, et le ciel nocturne comme dissipateur de chaleur.  

Tout d’abord comprenons le processus des panneaux solaires. Un objet froid va capter le rayonnement, donc la chaleur que lui envoie un objet plus chaud que lui. Hors un panneau solaire aux cellules anti-solaires va reprendre le mécanique inverse.

L’idée est que, grâce à ces cellules anti-solaires, on récupère la chaleur qui quitte le panneau au fil de la nuit, afin de produire de l’énergie.

Combien peut-on produire d’énergie la nuit avec un panneau solaire ?

Pour le moment, d’après les calculs ce panneaux solaire au mécanisme inversé produirait moins qu’un panneaux solaires classique. Mais cependant, la quantité n’est pas négligeable. Au total, le gain sur une journée complète serait autour de 12%.

Que l’idée fonctionne en principe et que les prototypes soient prometteurs est déjà une bonne étape de franchie. À l’heure actuelle, un panneau solaire va produire de l’énergie en journée puis, de nuit, l’installation qui en dépend doit basculer sur une autre source — à base d’énergie fossile. Un panneau solaire capable de fonctionner 24h/24 permettrait d’aller plus loin dans la transition énergétique.

Quelle est la performance de vos panneaux solaires en hiver ?

Vos panneaux solaires produisent-ils de l’énergie en hiver ? Si vous êtes un nouvel utilisateur, vous devez surement vous poser cette question. Nous y répondons pour vous :

Quand on parle de panneaux solaires, on pense directement au soleil et à leur productivité les jours d’été. Hors sachez que vos panneaux solaires photovoltaïques produisent également de l’énergie en plein hiver.

En effet, la production d’énergie se fait grâce aux rayons du soleil et non sur la chaleur ressentie. Même s’il fait froid, ou qu’il pleut, nous avons toujours des rayons du soleil. Certes moins généreux qu’en plein été, mais ils restent présent.

On estime qu’un tiers de la production annuelle est réalisé en autonome et en hiver. Les deux autres tiers sont consacré au printemps et à l’Eté.

Alors ne vous inquiétez plus, vos panneaux photovoltaïques sont productifs à tout moment de l’année, et même en hiver !

Des panneaux solaires qui produiraient de l’eau potable

Une startup Américaine a créé des panneaux solaires « hydro-panneaux » qui permettraient de devenir autonome en eau potable.

Lors de la grand-messe de l’innovation technologique au CES de Las Vegas le 8 janvier, une startup Américaine a présenté son invention. Après les panneaux photovoltaïques voici les hydro-panneaux, qui permet de produire jusqu’à 10L d’eau potable par jour, selon les conditions météorologiques et l’humidité de l’air.

L’idée est reprise par une startup Américaine en 2017 avec son concept Zéro Mass Water qui était principalement pour les entreprises.

Grâce à ses panneaux de tailles réduite, il s’adapte tout à fait au particuliers. La société promet une indépendance d’eau potable pour 4 à 6 personnes avec 2 panneaux installés. Pour s’offrir cette technologie, il faudra débourser entre 5 000 euros et 5 900 euros tout compris.

Eau minéralisé et ozonée

Concrètement, les rayons du soleil alimentent des ventilateurs placés à l’intérieur du panneau qui absorbent l’humidité de l’air. Cet air est ensuite purifié et circule à travers un matériau spongieux chargé de concentrer la vapeur d’eau présente pour la déposer dans un réservoir. Elle est ensuite minéralisée et ozonée pour garantir sa propreté selon les standards américains. Il ne reste plus qu’à raccorder les panneaux à un robinet spécifique ou à une fontaine à eau voire un réfrigérateur américain et le tour est joué.

Des chercheurs mettent au point un matériau contre la poussière sur les panneaux solaires

Ceux sont des chercheurs de l’université de Ben Gourion du Néguev, une région au sud d’Israël qui travaillent sur un matériau pouvant lutter contre la poussière sur les panneaux photovoltaïques. Pour cela, leur inspiration a été la feuille de lotus, un végétal hydrophobe.

Cette innovation a pour but d’augmenter le rendement des panneaux solaires, mais aussi de limiter les entretiens de ceux-ci.

Inspiration Feuille de Lotus

Le Feuille de lotus bénéficie d’une propriété qui lui permettrait de s’auto nettoyer. En effet, lorsqu’une goutte d’eau atterri sur la feuille, celle-ci glisse et emporte la poussière avec elle. Cela est dû aux propriétés hydrophobe de la feuille qui lui permet de se protéger de l’eau.

Elle a d’ailleurs servi pour la conception de peinture autonettoyante ou encore dans le domaine spatial.

Les chercheurs ont donc cherché a utilisé la propriété du lotus pour limiter la poussière sur les panneaux solaires. Cela pourra optimiser le rendement des panneaux en particulier ceux installé dans des régions désertiques.

Jusqu’à 98% de poussière éliminées

Les chercheurs ont donc exploré les propriétés d’un silicium, un semi-conducteur déjà utilisé dans les cellules photovoltaïques. Afin de ressembler aux propriétés de la feuille de lotus.

La proportion de poussières éliminées a ainsi augmenté à 41 % pour le revêtement hydrophile dépourvu de nano-textures. Il a augmenté à 98 % pour le revêtement super-hydrophobe nano-texturé. Les chercheurs ont confirmé ces résultats en mesurant l’adhérence d’une particule de taille micrométrique à l’aide d’un microscope.

Refroidir les panneaux photovoltaïques à l’eau de pluie

Des chercheurs ont découvert que le trop plein de soleil tend à diminuer l’efficacité des cellules photovoltaïques. Un système nouveau système permet de rafraîchir et dépoussiérer la surface des panneaux, grâce à des brumisateurs qui récupèrent l’eau de pluie.

https://ecoevi.fr/wp-content/uploads/2019/09/sunibrain-1.jpg

Une idée tout aussi écologique, puisqu’elle utilise l’eau de pluie.

Une idée venue d’un constat

L’idée est venue d’un simple constat : Lorsque l’été arrive, le rayonnement solaire, s’accompagne d’une chaleur intense et de poussière. Ces 3 éléments empêchent le bon rendement des capteurs photovoltaïques. Alors que les conditions devraient être optimal pour une production de l’électricité maximale.

Comment ça fonctionne ?

Le principe repose sur la mise au point d’un brumisateur qui arrose les panneaux solaires mais également nettoie sa surface.

Une rampe d’arrosage est installée sur chaque panneau : elle est équipée de buses à intervalles réguliers. Celles-ci déversent de l’eau de pluie qui est récupérée à la base des panneaux, puis filtrée et enfin stockée dans des citernes, afin d’être utilisée.

https://ecoevi.fr/wp-content/uploads/2019/09/PV.png

La photo montre le dispositif mis en place chez un agriculteur retraité qui a fait équiper sa ferme de panneaux solaire. Les panneaux solaires sont aujourd’hui accompagnés du système de rafraîchissement, complété de deux citernes pouvant contenir 400m3 d’eau chacune.

Un système informatique gère l’arrosage. Pour en optimiser le fonctionnement, plusieurs facteurs sont pris en compte, comme le niveau de température, le gain de production électrique, la baisse enregistrée, et pleins d’autres …

Un avantage à prendre en compte également, est l’allongement de la durée de vie d’une centrale solaire.

« Ce système nous permet d’optimiser de 6 à 8% la production sur l’année » explique l’agriculteur Guy Alibert qui a investi près de 65 000 euros dans cette installation.