Éolienne, solaire, hydrogène…ces énergies vertes du futur

Aujourd’hui, de nombreuses instituts de recherches ainsi que de grands groupes sont mobilisés pour réfléchir à des pistes énergétiques. Dans cette article, nous allons voir un panel de sources d’énergies existantes et futur qui contribuent à rendre un environnement plus vert.

https://ecoevi.fr/wp-content/uploads/2019/06/agriculture-1853323_1920-1-1024x768.jpg

La majorité des Etats tentent de diminuer les énergies fossiles, qui sont encore à 80% du total énergétique. D’ici 2030 grâce aux actions mises en place par l’Europe, la part des énergies renouvelables sera aux alentours de 30%. L’Hexagone se fixe un objectif de 32% d’énergies renouvelables dans la consommation brute, ce qui signifie moins de nucléaire et plus de vert. Certains scientifiques jugent l’évolution trop lente, et si nous continuons dans cette lancé, en 2035, l’énergies fossiles ne diminuera que d’1%.

Pourtant, les alternatives existent, il ne reste qu’à les imposer progressivement. Quelles sont ces énergies de demain, tant attendues ?

L’hydraulique

Avec 2 300 installations en France, l’hydraulique est la troisième source de production d’électricité en France, et la première des énergies renouvelables. Toute fois elle reste limité car difficile de construire d’autre projets de barrage. Au contraire dans les pays en voie de développement, le potentiel y est, il est même indispensable d’en construire.

https://ecoevi.fr/wp-content/uploads/2019/06/dam-2360944_1920-1024x534.jpg

Le solaire

L’énergie solaire est quant à elle peu présente sur le territoire français. Elle représente seulement 2% sur le total de la production énergétique. En 2050, certains estiment qu’elle pourrait largement augmenter et atteindre les 16%, grâce aux panneaux photovoltaïques qui captent les rayons du soleils et les transforment en énergies.

«Le solaire photovoltaïque va s’intégrer partout, dans les villes, sur les toitures de parking ou des acteurs de la grande distribution, des habitations… Nous avons de nombreuses surfaces non actives, il s’agit de les rendre actives énergétiquement !

Éolien

Malgré de nombreuses critique concernant l’éolien, il est sans doute deux fois plus efficace que l’énergie solaire. De nombreuses recherches sont menées afin de rendre l’éolien plus performant. François Kalaydjian directeur économie et veille à l’IFP Energies nouvelles explique, ” Cela passe par une meilleure anticipation des sautes des vents, qui peuvent abîmer les pales, ou par l’élaboration d’une cartographie des vents, afin de mieux positionner les éoliennes et ainsi améliorer le rendement “.

Hydrogène

Convertir l’électricité en gaz hydrogène, permettrait d’accélérer le déploiement des énergies renouvelables intermittents, comme l’éolien et le solaire, car le gaz se stocke.Le gaz hydrogène peut être brûle ou reconverti en électricité dans une pile hydrogène. L’hydrogène peut être créé avec de l’eau et de l’électricité par un procédé appelé électrolyse. Il pourrait représenter 1/5 ème de l’énergie consommée dans le monde en 2050.